Bouillie Bordelaise : Un traitement efficace pour protéger la vigne

La bouillie bordelaise se présente comme un produit phytosanitaire à base de cuivre utilisée depuis le 19ème siècle pour lutter contre les maladies des plantes, notamment dans les vignobles. Dans cet article, nous allons aborder ce qu’est la bouillie bordelaise, comment elle agit sur la vigne, pourquoi elle est si efficace et comment l’appliquer correctement pour garantir des résultats optimaux.

soigner la vigne avec de la bouillie bordelaise

Présentation de la vigne

La vigne, plante grimpante de la famille des Vitaceae, se cultive pour ses fruits, utilisés pour produire du vin, du jus de raisin et des raisins secs. Les tiges ligneuses de la plante s’enroulent autour de tout support disponible. Les grandes feuilles dentées varient en forme selon la variété. Les grappes de fruits charnus et juteux peuvent avoir des tailles, couleurs et saveurs différentes.

La vigne se cultive dans des régions viticoles du monde entier, comme en France, en Italie, en Espagne, aux États-Unis et en Argentine. Les raisins se récoltent à la fin de l’été ou au début de l’automne, selon la variété et la région. Ils se transforment en vin, stocké et vieilli pendant plusieurs années avant d’être consommé.

La culture de la vigne nécessite un sol bien drainé et une exposition ensoleillée pour assurer une croissance saine et une production optimale de fruits. Les maladies fongiques et les ravageurs peuvent également affecter la plante, nécessitant des mesures de prévention et de traitement pour maintenir une culture saine.

Les maladies de la vigne

La vigne peut être affectée par différentes maladies, qui peuvent compromettre sa croissance et sa production de fruits. Parmi les maladies les plus courantes figurent l‘oïdium et le mildiou, deux maladies fongiques qui peuvent affecter les feuilles et les fruits de la plante.

l’oïdium

L’oïdium est une maladie fongique qui peut affecter différentes plantes, y compris la vigne. Elle se déclenche par l’origine des champignons appartenant au genre Erysiphe et se manifeste par une couverture blanche poudreuse sur les feuilles, les tiges et les fruits de la plante infectée. L’infection peut entraîner des pertes de rendement et une qualité de fruit inférieure. Les conditions chaudes et sèches favorisent le développement de l’oïdium, et la prévention peut impliquer l’utilisation de fongicides, la sélection de variétés résistantes et l’amélioration des pratiques culturales.

oïdium touchant la vigne

le mildiou

Le mildiou est une maladie fongique courante dans les régions humides et tempérées. Cette maladie affecte principalement les feuilles et les fruits de la vigne et peut entraîner des pertes de rendement importantes si elle n’est pas contrôlée. Les symptômes comprennent des taches jaunes sur les feuilles, qui se développent rapidement en une couverture cotonneuse de spores grises sur la face inférieure des feuilles. Les fruits peuvent également être affectés et pourrir avant la récolte. Pour prévenir et contrôler le mildiou, des traitements fongicides sont souvent utilisés, ainsi que des pratiques culturales telles que l’élimination des feuilles infectées, une bonne circulation de l’air et une irrigation régulière.

le mildiou touchant la vigne

Qu’est-ce que la bouillie bordelaise ?

La bouillie bordelaise est une préparation à base de sulfate de cuivre et de chaux éteinte. Elle tire son nom de la région bordelaise en France, où elle a été initialement mise au point pour lutter contre le mildiou, qui avait ravagé les vignobles français à la fin du 19ème siècle. Aujourd’hui, elle sert massivement dans le monde entier pour traiter diverses maladies et parasites affectant les plantes, dont la vigne.

Composition et mode d’action

La bouillie bordelaise se constitue principalement de deux éléments :

  • Sulfate de cuivre : Le cuivre est un élément essentiel pour la croissance des plantes, mais il peut aussi être toxique pour certaines espèces de champignons et bactéries responsables de maladies. Il se dépose sur les feuilles et les fruits, créant ainsi une barrière protectrice.
  • Chaux éteinte : La chaux neutralise l’acidité du sulfate de cuivre, ce qui rend la préparation moins corrosive et plus facile à manier. Elle permet également une meilleure adhérence du produit sur les plantes.

Une fois ces deux mélangés avec de l’eau, ces deux ingrédients forment une suspension bleuâtre qui adhère aux surfaces des plantes et leur confère une protection contre les maladies.

Les avantages de la bouillie bordelaise pour la vigne

Un traitement préventif efficace

La bouillie bordelaise sert principalement en tant que traitement préventif pour protéger la vigne contre diverses maladies et parasites tels que le mildiou, l’oïdium, la black-rot ou encore les bactérioses comme la flavescence dorée. En effet, elle forme un film protecteur à la surface des feuilles, des bourgeons et des fruits, empêchant ainsi les agents pathogènes de s’installer et de se développer.

Une action durable

Le cuivre présent dans la bouillie bordelaise est peu soluble dans l’eau, ce qui lui confère une action prolongée même en cas de pluie. Il est toutefois nécessaire de réappliquer le traitement après plusieurs épisodes pluvieux ou lorsque de nouvelles pousses apparaissent.

Un impact limité sur l’environnement et les organismes non cibles

Contrairement à certains produits chimiques de synthèse, la bouillie bordelaise se caractérise comme ayant un faible impact sur l’environnement et les organismes non cibles. De plus, elle sert abondement en agriculture biologique sans restriction.

Comment appliquer la bouillie bordelaise sur la vigne ?

Pour garantir une protection optimale de la vigne, il est important de respecter certaines étapes lors de l’application de la bouillie bordelaise :

  1. Choisir le bon moment : La bouillie bordelaise doit s’appliquer lorsque la vigne est au repos, idéalement entre novembre et mars, juste après la taille. Elle peut également servir pour l’entretien pendant la période de croissance, mais attention à ne pas dépasser les doses recommandées pour éviter tout risque de phytotoxicité.
  2. Préparer correctement la solution : Il est primordial de mélanger le sulfate de cuivre et la chaux éteinte dans les proportions indiquées sur l’emballage du produit (généralement 100 g de sulfate de cuivre pour 150 g de chaux éteinte par 10 litres d’eau). Veillez également à bien agiter la préparation avant chaque utilisation.
  3. Appliquer uniformément : La bouillie bordelaise doit se pulvériser sur toutes les parties de la vigne, en insistant particulièrement sur les zones sensibles telles que les bourgeons et les plaies de taille. Utilisez un pulvérisateur adapté pour répartir la solution de manière homogène.
  4. Renouveler le traitement si nécessaire : La bouillie bordelaise perd de son efficacité après plusieurs épisodes pluvieux, nous vous recommandons donc de répéter l’application si les conditions météorologiques sont défavorables.

Précautions d’emploi et réglementation

La bouillie bordelaise est un produit phytosanitaire qui peut présenter certains risques pour la santé et l’environnement. Il est donc important de prendre quelques précautions lors de sa manipulation :

  • Portez des équipements de protection individuelle (gants, lunettes, masque) pour éviter tout contact avec la peau et les yeux.
  • Appliquez la bouillie bordelaise par temps sec et sans vent pour limiter la dispersion du produit dans l’environnement.
  • Couve la solution.
Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Pulvérisateur Jardin
Logo